Colère des internautes après la diffusion de cette vidéo avec des insultes racistes d'une cliente d'un magasin Carrefour contre une employée : "Sale négresse, sale noire...."
Jeanmarcmorandini.com

Jeanmarcmorandini.com

4125Subscrice


C'est ce week-end le sujet le plus partagé et la vidéo la plus diffusée sur twitter ce week-end, et c'est hélas une nouvelle fois une affaire de racisme qui est au centre des débats. Une vidéo, diffusée sur Twitter, suscite l'indignation. Une cliente s'en est violemment prise à une caissière, l'insultant par rapport à sa couleur de peau. La scène s'est déroulée il y a quelques jours, à Annemasse, en Haute-Savoie, dans un magasin Carrefour.
Sur les images, on peut voir une jeune femme, accompagnée de deux enfants, sortir d'un magasin Carrefour, visiblement très énervée. Elle s'en prend à une caissière, et n'hésite à proférer à son encontre des insultes racistes. "Sale négresse ! Sale Noire !", lance la cliente. "Il n'y a que les Noirs pour faire ça. Tu vois les Africains comme toi, ça donne envie de les tuer", poursuit-elle.

Le géant de la grande distribution a exprimé samedi sur Twitter « sa solidarité avec (la) collègue injuriée ». « Ces propos racistes sont inacceptables. Nous les condamnons très fermement et portons plainte. Les équipes sont aux côtés de notre collaboratrice », précise encore l’enseigne. De même, le patron du groupe Baitiéh Rami a indiqué avoir « appelé Mamé notre collègue pour lui témoigner [s] on soutien et celui du groupe Carrefour. Je ne tolérerai jamais que de tels propos soient tenus dans nos magasins ».
Contacté par nos confrères de France Bleu Pays de Savoie, Bruno Badré le Procureur de la République de Thonon-les-Bains, a confirmé être saisi de l’affaire. « À la suite de ces faits commis le jeudi 3 juin, une plainte a été déposée le vendredi 4 juin », par la victime. « Une enquête a été ouverte le même jour au commissariat d’Annemasse. Les investigations, visant à identifier et auditionner l’auteur des propos, sont en cours ». Le maire de la ville d’Annemasse, Christian Dupessey a exprimé sa « ferme et totale condamnation » et assure qu’il sera « aux côtés de la victime qui porte plainte ».